Pour en savoir plus : sommaire
Pour en savoir plus : extrait

Prix : 10.00 €
Nombre de pages : 160
Format : 14 × 17 cm
Parution : novembre 2012
Isbn : 9782360120291

Ajouter à mon panier

Pour en finir avec le totalitarisme

Roger Martelli

Hors collection


L'existence d'un « totalitarisme », fondant dans un même ensemble le fascisme italien, le nazisme allemand et la Russie stalinienne est en France une idée reçue, au point d'être enseignée. L'auteur de ce livre plaide ouvertement pour l'abandon de cette notion contestée - sans pour autant ignorer les ressemblances et les convergences entre le bloc germano-italien et l'exemple soviétique.


Pour en finir avec le totalitarisme, contrepoint nécessaire à l'histoire du XXe siècle telle qu'elle est enseignée aujourd'hui, montre que la confusion des fascismes et du communisme ne rend pas compte de la réalité d'un siècle brutal. Au contraire, elle occulte des questions pourtant fondamentales : la propension totalitaire qui a marqué le XXe siècle n'est-elle pas la résultante tragique de l'échec du « libéralisme » politique ? Et le principal ennemi du libéralisme, au fond, ne s'est-il pas trouvé chez les « libéraux » eux-mêmes ?


Débattre du totalitarisme, c'est en réalité s'interroger sur un siècle, et même au-delà d'un siècle. Or les siècles n'entrent pas si aisément dans le moule d'un concept unique. Le face-à-face du totalitarisme et de la démocratie, en tout cas, est loin d'en exprimer la substance. À quoi bon, dès lors, s'en satisfaire ?



Historien du communisme, co-directeur de la rédaction du mensuel Regards et co-président d'honneur de la fondation Copernic, Roger Martelli est l'auteur de nombreux ouvrages de référence sur le communisme français.

DANS LA PRESSE

VOUS AIMEREZ AUSSI